SUD Education Réunion
Accueil du site
Sur le Web
vendredi 26 janvier 2018
Lycée, bac, sélection à l’université : mobilisation nationale le 1er février.

Vers un lycée à la carte

Le rapport Mathiot préconise d’en finir avec les filières pour instaurer un lycée semestrialisé et modulaire avec 9 parcours de majeures. Sous couvert d’une liberté de choix, ce qui est imposée c’est l’orientation précoce dès la 2nde, l’accentuation du déterminisme social et des inégalités territoriales, la fin de la notion d’équipe pédagogique puisque le groupe classe disparaît.

Casse du bac national

Le bac réformé ne comportera plus que 4 épreuves terminales, ce qui l’oriente vers un diplôme « maison » dépendant de l’établissement, cassant ainsi sa valeur nationale. Avec le contrôle continu, l’évaluation des élèves deviendra de plus en plus source de tension avec les élèves et leurs familles et il sera beaucoup plus difficile de la faire correspondre à des enjeux formatifs et pédagogiques.

Sélection à l’entrée de l’Université

Dès cette année, le bac ne sera plus suffisant pour accéder à l’université. Lettres de recommandations, engagements associatifs (et pourquoi pas relevé de compte bancaire des parents ?) seront demandés par les Universités. Organiser la pénurie pour instaurer la sélection : c’est le sale coup de ce gouvernement. Lycée modulaire + bac local + sélection : l’université ne comptera même plus les 11 % d’enfants d’ouvriers-ères qui y étudient actuellement.

Défendre une éducation égalitaire

SUD ÉDUCATION appelle à construire la riposte dès maintenant. Les fédérations syndicales FERC-CGT, FNEC-FP FO, FSU, SGL, SUD éducation, Solidaires étudiante-s, Unef, UNL, UNL-SD appellent les lycéen-nes, les étudiant-es, les personnels des universités et des lycées à se mobiliser le jeudi 1er février 2018, à se réunir, dès maintenant, en assemblée générale pour débattre des réformes, à se mobiliser sous toutes les formes décidées collectivement, y compris par la grève le jeudi 1er février, dans les universités et les lycées.

PDF - 64.8 ko
Le tract de la fédération SUD ÉDUCATION
PDF - 479.9 ko
Appel interfédéral à la mobilisation le 01/02/2018

Pour contacter SUD ÉDUCATION RÉUNION :

06 92 14 47 85 ou contact@sudeducation974.org

 
QUI SOMMES NOUS ?

Solidaires

Unitaires

Démocratiques

 
Trésorerie
Comptes annuels Exercice du 01/09/2012 au 31/08/2013
 
Articles les plus récents
dimanche 24 décembre 2017
par SUD Education Réunion
LES PROPOS INACCEPTABLES D’UNE INSPECTRICE GÉNÉRALE DE L’ÉDUCATION NATIONALE.
Communiqué de SUD ÉDUCATION RÉUNION paru dans Le Quotidien du 23 décembre 2017.
Jeudi 14 décembre, de 14h00 à 17h00, les enseignant-e-s de philosophie de toute l’île étaient réuni-e-s au lycée Évariste de Parny (Plateau Caillou) pour une formation disciplinaire, animée notamment par Mme Sitbon, Inspectrice générale de l’Éducation nationale.
Alors qu’à l’accoutumée les enseignant-e-s et l’Inspecteur-trice échangent autour de questions pédagogiques, cette fois-ci, la majeure partie de la réunion fut consacrée à la question de la laïcité. Ne nous attardons pas sur la position de Mme Sitbon, qui découvre l’île de La Réunion et qui refuse catégoriquement de prendre en considération la (...)

lire la suite de l'article
dimanche 24 décembre 2017
par SUD Education Réunion
Prochaine AG de SUD ÉDUCATION RÉUNION : le 26 janvier 2018 au Tampon.
La prochaine AG de SUD ÉDUCATION RÉUNION aura lieu le vendredi 26 janvier à partir de 10h au Tampon.
 ; Contact :
06 92 14 47 85 ou contact@sudeducation974.org ;

lire la suite de l'article
mardi 5 décembre 2017
par SUD Education Réunion
Communiqué de SUD ÉDUCATION RÉUNION sur « l’affaire » du stage antiraciste organisé par SUD ÉDUCATION 93.
Le 21 novembre, devant la représentation nationale, M. Blanquer dénonçait le contenu d’un stage syndical organisé par SUD ÉDUCATION 93, au motif qu’y sont prévus des ateliers en non-mixité ; il annonçait par ailleurs son intention de porter plainte pour diffamation contre le syndicat, car celui-ci dénonce le « racisme d’État ». Avec SUD ÉDUCATION, l’antiracisme perdrait le nord, ouvrant la voie au « racisme anti-blancs » et à la ségrégation communautariste. Ces accusations tiennent-elles debout ?
On peut certes discuter le choix, au sein d’un stage syndical (ouvert à tou-te-s, rappelons-le !), d’ateliers (...)

lire la suite de l'article
mardi 28 novembre 2017
par SUD Education Réunion
RÉFORME DU CODE DU TRAVAIL : DES VESSIES POUR DES LANTERNES...
Dans la continuité des lois Sapin, Rebsammen et Macron, El Khomri, les ordonnances réformant le Code du travail signées par Emmanuel Macron le 22 septembre vont encore plus loin dans la remise en cause des droits des salarié-e-s. La réforme est bâtie sur l’idée, jamais démontrée (mais tirée tout droit des argumentaires du MEDEF) que le droit du travail serait une des causes du chômage de masse. Le Code du travail se voit donc transformé en outil de renforcement du pouvoir de l’employeur-euse et de précarisation des travailleur-euse-s, à l’encontre de sa finalité originelle : protéger les salarié-e-s (...)

lire la suite de l'article
dimanche 19 novembre 2017
par SUD Education Réunion
Mise en place de la sélection à l’entrée de l’université : inacceptable !
Tract de la fédération SUD ÉDUCATION.
À l’été 2017, des dizaines de milliers de bacheliers et bachelières se sont retrouvé-e-s sans affectation dans le supérieur. Cette situation de crise est tout sauf imprévue : elle est organisée par le gouvernement qui ne donne pas à l’enseignement supérieur les moyens de fonctionner. En effet, il manque l’équivalent de trois universités en France pour accueillir l’ensemble des bacheliers et bachelières alors qu’ils et elles étaient 200 000 de plus ces dernières années et seront à nouveau entre 40 et 50 000 supplémentaires l’an prochain. C’est dans ce contexte que le ministère de l’Enseignement supérieur, de la (...)

lire la suite de l'article